Paysage

Implantée sur un vaste plateau calcaire à une altitude moyenne de 135 mètres, La Puye est traversée par une profonde dépression et alimentée par de nombreuses sources que drainent  trois vallons. D’une superficie totale de 2357 hectares, elle se classe à la 5990 ème place dans le classement des 36552 communes de France métropolitaine. La couche superficielle du sol est principalement composée d’argiles ferrugineuses, de quartz, de calcaires lacustres à meulières et de limons argileux.

Si ces sols vulgairement qualifiés de « terre à grenouilles », apparaissent comme particulièrement acides et de médiocre rendement malgré les amendements de marne et d’engrais phosphatés, La Puye n’en reste pas moins très intéressante à étudier de par le travail remarquable réalisé depuis le XII ème siècle par les moines Fontevristes pour l’aménager et lui donner sa configuration actuelle.
Des moines qui peu à peu transformèrent une terre inhospitalière, faite de friches, brandes et marécages, en un paysage tel qu’il se présente aujourd’hui, composé d’étangs, d’étendues cultivées, de massifs boisés implantés sur le versant des vallons, de haies et d’arbres isolés.